Fin d’intervention de TSF au Cerro Musúm (06/07/2004)

Les pluies diluviennes qui ont affecté la région sud-est du département de Matagalpa dans la nuit du 25 au 26 juin, persistent encore à l’heure actuelle aux alentours du Mont Cerro Musún de Rio Blanco. De fortes pluies ont été enregistrées, laissant plusieurs communautés dans l’impossibilité de communiquer. La semaine dernière, 23 personnes ont perdu la vie et on compte plus de 2500 sinistrés dans la région.

Lundi 28 juin, les techniciens de Télécoms Sans Frontières sont arrivés à Rio Blanco pour répondre à la catastrophe avec leurs équipements de télécommunications comprenant des téléphones satellite, des transmetteurs haut-débit et des ordinateurs pour l’accès à internet.

Les glissements de terrain ont laissé plus de 2500 nicaraguayens de 8 communautés différentes (Palan, Santo Tomás, San Andrés, Las Piñitas, Mancera, Caño Negro, La Isla et Wanawas) dans le dénuement le plus total. La majorité de ces communautés sont restées totalement isolées et inaccessibles à cause de l’état du terrain depuis le début des précipitations.

L’équipe de TSF a mis en place un centre de télécommunications à la mairie de Rio Blanco pour remplacer le réseau endommagé par les pluies. Les moyens satellites mis à disposition ont facilité la coordination de la logistique et l’appui provenant de la capitale et des autres départements ; les équipes de secours, les représentants des autorités gouvernementales et du SINAPRED - Minsa, Inta, Mi Familia, MTI, Ejercito Nacional, la Sécurité Civile Nicaraguayenne et la Police- ont pu transmettre au gouvernement les besoins urgents du terrain, et coordonner l’arrivée de l’aide humanitaire.

Un groupe mobile de TSF est intervenu directement auprès des habitants sinistrés et dans les camps de réfugiés, qui pour certains, avaient marché pendant plusieurs heures, dans l’espoir de téléphoner à leurs proches. Ce réseau téléphonique satellitaire a permis aux victimes d’informer leur famille de la situation. Pouvoir dire " je suis en vie " est un appui psychologique primordial pour faire face à l’isolement et à l’oubli.

TSF a quitté la zone du désastre le dimanche 4 juillet, après avoir couvert la phase de première urgence.

Dernière modification : 03/04/2006

Haut de page