Deuxième chaire culturelle franco-nicaraguayenne sur la didactique des sciences

Le 18 octobre a eu lieu la seconde chaire culturelle franco – nicaraguayenne, dédiée à la didactique des sciences et menée à bien par 4 professeurs de mathématiques : Bruno Serres du lycée franco – nicaraguayen de Managua, Winston Zamora de la Faculté Multidisciplinaire Régionale (FAREM) de Chontales et les professeurs de la UNAN – Managua : Uriel Escalante et Jorge Velásquez.
Cette chaire culturelle s’inscrit dans le cadre de la collaboration existante entre l’Ambassade de France l’Institut français d’Amérique centrale et l’Université Nationale Autonome du Nicaragua.

Face à des étudiants venus nombreux pour assister à la chaire culturelle, l’Ambassadeur de France a mis en avant l’un des avantages comparatifs du système éducatif français : celui d’offrir une éducation publique de qualité et « presque gratuite ». Il a également profité pour rappeler la récente signature d’une convention universitaire avec le Conseil National des Universités (CNU), laquelle permettra aux étudiants nicaraguayens d’obtenir un diplôme de master ou de doctorat dans une institution d’éducation supérieur et de permettre progressivement la reconnaissance de diplômes universitaires entre les deux pays.

JPEG - 4.1 Mo
L’Ambassadeur de France face aux étudiants venus nombreux pour assister à la chaire culturelle franco-nicaraguayenne

Durant l’après – midi, l’auditoire a découvert, entre autres, que le lycée franco – nicaraguayen participerait en 2018 à un concours de robotique, le public s’est aussi enquis de l’héritage, aujourd’hui laissé par de nombreux mathématiciens français tels que Fermat, Laplace ou Descartes et ont écouté le professeur Zamora souligner le rôle capital détenu par le professeur dans la transformation et la transmission du savoir.

Durant une autre table – ronde, le professeur Velasquez a, lui, insisté sur les liens existants entra la littérature et les mathématiques en analysant les œuvre de Jonathan Swift et de Borges tandis que le professeur Escalante a, pour sa part, détaillé le fonctionnement de son laboratoire mobil, projet actuellement mené avec ses élèves.

JPEG - 4.2 Mo
De gauche à droite, les professeurs Jorge Vélasquez, Uriel Escalante, Winston Zamora et Bruno Serres.

Les interventions de chaque professeur ont été très variées, mais, toutes, ont coïncidé pour pointer l’enjeu de la transmission d’un savoir en constante évolution qui touche à la fois « l’âme » et « l’esprit », selon les mots du vice – recteur Jaime López.

Dernière modification : 24/10/2017

Haut de page