COVID-19 – Informations sur les mesures à l’arrivée en France [es]

Des mesures sanitaires s’appliquent à tous les voyageurs avant le départ et à l’arrivée sur le territoire français. De plus, des restrictions d’accès au territoire français existent en fonction du pays de provenance des voyageurs.

Entrée en France métropolitaine

Pour entrer en France métropolitaine, il est impératif que vous complétiez et ayez sur vous deux documents :

  • l’attestation de déplacement international dérogatoire vers la France métropolitaine qui peut être téléchargée sur le site du Ministère de l’intérieur. Cette attestation est à présenter aux compagnies de transport, avant l’utilisation du titre de transport et aux autorités en charge du contrôle aux frontières (liaisons aériennes, maritimes, terrestres, dont les liaisons ferroviaires).
  • une déclaration sur l’honneur que vous ne présentez pas de symptômes de la COVID-19 (incluse dans le même document).

Les documents autorisant le séjour en France qui auraient expiré entre le 16 mars 2020 et le 15 juin 2020 ont par ailleurs été prorogés pour une durée de 6 mois.

Les voyageurs peuvent se voir imposer la mise en quarantaine ou le placement et le maintien en isolement à leur arrivée si :

  • ils présentent des symptômes d’infection à la Covid-19 à leur arrivée sur le territoire français ;
  • ils ne peuvent justifier, à leur arrivée, du résultat d’un examen biologique de dépistage virologique réalisé moins de 72 heures avant le vol ne concluant pas à une contamination par la Covid-19 ;
  • ils arrivent sur le territoire depuis la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, La Réunion, Mayotte, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon, les îles Wallis et Futuna, la Polynésie française, la Nouvelle-Calédonie, les Terres australes et antarctiques françaises et Clipperton.

Il est fait appel au civisme et au sens des responsabilités des voyageurs pour mettre en œuvre les précautions sanitaires recommandées par les autorités.

Pays pour lesquels ne s’appliquent aucune restriction à l’entrée

Les personnes arrivant depuis l’espace européen (États membres de l’Union européenne, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Royaume-Uni, Saint-Marin, Saint-Siège et Suisse) et l’un des pays suivants : Australie, Canada, Corée du sud, Géorgie, Japon, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Thaïlande, Tunisie, Uruguay ne font plus l’objet des restrictions motivées par la prévention du risque lié à l’épidémie de Covid-19 pour leur entrée sur le territoire métropolitain.

Cette liste fera l’objet d’une actualisation régulière, au minimum tous les 15 jours, en lien avec nos partenaires européens, en tenant compte de la recommandation du Conseil de l’Union européenne, de l’évolution de la situation sanitaire et du respect de la réciprocité.

Pays pour lesquels des restrictions d’accès s’appliquent

Il est fait obligation aux passagers de présenter au transporteur aérien, avant leur embarquement, une déclaration sur l’honneur attestant qu’ils ne présentent pas de symptôme d’infection à la Covid-19 et qu’ils n’ont pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de Covid-19 dans les quatorze jours précédant le vol. Ils doivent porter un masque de protection.

Par ailleurs, les voyageurs sont encouragés à effectuer un test préalable PCR négatif avant leur départ. Ceux qui ne l’auraient pas fait se voient remettre à leur arrivée sur le territoire national, une information sur les conditions dans lesquelles une quatorzaine doit être effectuée au domicile de leur choix ou, le cas échéant, dans une structure d’hébergement adaptée. Ils sont également informés sur les possibilités de tests sur place (dans l’aéroport) et en France.

A compter du 1er août 2020, les passagers aériens en provenance de certains pays doivent produire le résultat d’un examen biologique de dépistage virologique (par exemple test PCR), réalisé moins de 72 heures avant le vol et ne concluant pas à une contamination par la Covid-19 ». Ainsi, en vertu d’un décret, la présentation d’un tel document :

  • est obligatoire, à l’embarquement du vol, pour les personnes de onze ans ou plus voyageant à destination de la France métropolitaine depuis Bahreïn, les Émirats arabes unis, les États-Unis, ou le Panama.
  • sera demandé, à l’arrivée en France, pour les personnes de onze ans ou plus en provenance de l’Afrique du Sud, l’Algérie, l’Argentine, l’Arménie, la Bolivie, la Bosnie-Herzégovine, le Brésil, le Chili, la Colombie, le Costa Rica, la Guinée équatoriale, l’Inde, Israël, les Territoires palestiniens, le Kirghizstan, le Kosovo, le Koweït, Le Liban, Madagascar, les Maldives, le Mexique, la Moldavie, le Monténégro, Oman, le Pérou, le Qatar, la République dominicaine, la Serbie ou la Turquie.
    La non-présentation implique d’être dirigé à l’aéroport vers un poste de contrôle sanitaire permettant la réalisation d’un tel examen. Compte tenu de ces dispositions, il est fortement recommandé aux personnes de onze ans ou plus, en provenance de l’un de ces pays, si elles le peuvent localement, de réaliser ce test virologique, au maximum 72 heures avant leur vol.

Plus d’informations : https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/FAQ-sur-la-mise-en-oeuvre-des-controles-sanitaires-aux-frontieres

Entrée dans les territoires d’outre-mer

Le contrôle sanitaire à l’entrée des territoires d’outre-mer fait l’objet de mesures différenciées selon les territoires.

Pour plus d’information, consultez le site du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Dernière modification : 25/08/2020

Haut de page